Tournois Langues étrangères

Meilleures ventes

Déjà vus

Nos magasins

Nos magasins

La maison des échecs. Spécialiste en jeux de stratégie depuis 1981

TIMMAN - Curaçao 1962 Agrandir l'image

TIMMAN - Curaçao 1962

0_1_2_19_4354

New product

Retour sur ce qui aurait dû être un des sommets de l’histoire des échecs, et s’acheva en eau de boudin. La maladie de Tal et les performances décevantes de Fischer décapitèrent d’emblée un tournoi que le comportement incompréhensible des trois leaders soviétiques (arrangement sans doute – mais pourquoi, et surtout pourquoi jusqu’au bout ?) acheva. Reste que le meilleur l’emporta tout de même, et qu’il y eut quelques bien belles parties, que Jan Timman, à défaut de nous apporter de nouvelles lumières sur l’affaire, nous fait revivre ici avec son talent coutumier.

Plus de détails

22,83 €

En savoir plus

Retour sur ce qui aurait dû être un des sommets de l’histoire des échecs, et s’acheva en eau de boudin. La maladie de Tal et les performances décevantes de Fischer décapitèrent d’emblée un tournoi que le comportement incompréhensible des trois leaders soviétiques (arrangement sans doute – mais pourquoi, et surtout pourquoi jusqu’au bout ?) acheva. Reste que le meilleur l’emporta tout de même, et qu’il y eut quelques bien belles parties, que Jan Timman, à défaut de nous apporter de nouvelles lumières sur l’affaire, nous fait revivre ici avec son talent coutumier.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

TIMMAN - Curaçao 1962

TIMMAN - Curaçao 1962

Retour sur ce qui aurait dû être un des sommets de l’histoire des échecs, et s’acheva en eau de boudin. La maladie de Tal et les performances décevantes de Fischer décapitèrent d’emblée un tournoi que le comportement incompréhensible des trois leaders soviétiques (arrangement sans doute – mais pourquoi, et surtout pourquoi jusqu’au bout ?) acheva. Reste que le meilleur l’emporta tout de même, et qu’il y eut quelques bien belles parties, que Jan Timman, à défaut de nous apporter de nouvelles lumières sur l’affaire, nous fait revivre ici avec son talent coutumier.