Grünfeld

Meilleures ventes

Déjà vus

Nos magasins

Nos magasins

La maison des échecs. Spécialiste en jeux de stratégie depuis 1981

AAGAARD - Starting Out : Grünfeld Agrandir l'image

AAGAARD - Starting Out : Grünfeld

0_1_2_3_14_2027

New product

Pour ce dernier (?) volume de la série, Everyman a envoyé son auteur le plus intrépide à l'assaut du plus risqué des sujets. Doublement risqué, en fait - d'abord parce que la Grünfeld reste le plus acrobatique des débuts semi-fermés, ensuite parce que le sujet avait été remarquablement couvert il y a peu d'années par le jeune et très talentueux Jonathan Rowson dans Understanding the Grünfeld. Comme on pouvait s'y attendre, le MI danois s'est montré à la hauteur de sa tâche. On le retrouve ici tel qu'en lui-même, moins original que dans certains de ses autres ouvrages (la formule de la série ne s'y prête guère), mais sérieux, appliqué, et passablement abrupt dans ses jugements. Il nous offre un outil précieux pour débuter dans cette passionnante ouverture, moins riche mais plus simple et sans doute plus équilibré que le Rowson qui s'adressait surtout aux noirs. Un reproche pourtant : il est regrettable d'entamer un tel livre par une grosse ânerie : la partie fondatrice de l'ouverture n'est pas celle remportée par Grünfeld contre Alekhine à Vienne, mais une nulle beaucoup plus terne obtenue sept mois auparavant contre Fritz Sämisch à Pistyan. La réputation de sérieux de Jacob Aagaard risque d'en prendre un coup...

Plus de détails

18,40 €

En savoir plus

Pour ce dernier (?) volume de la série, Everyman a envoyé son auteur le plus intrépide à l'assaut du plus risqué des sujets. Doublement risqué, en fait - d'abord parce que la Grünfeld reste le plus acrobatique des débuts semi-fermés, ensuite parce que le sujet avait été remarquablement couvert il y a peu d'années par le jeune et très talentueux Jonathan Rowson dans Understanding the Grünfeld. Comme on pouvait s'y attendre, le MI danois s'est montré à la hauteur de sa tâche. On le retrouve ici tel qu'en lui-même, moins original que dans certains de ses autres ouvrages (la formule de la série ne s'y prête guère), mais sérieux, appliqué, et passablement abrupt dans ses jugements. Il nous offre un outil précieux pour débuter dans cette passionnante ouverture, moins riche mais plus simple et sans doute plus équilibré que le Rowson qui s'adressait surtout aux noirs. Un reproche pourtant : il est regrettable d'entamer un tel livre par une grosse ânerie : la partie fondatrice de l'ouverture n'est pas celle remportée par Grünfeld contre Alekhine à Vienne, mais une nulle beaucoup plus terne obtenue sept mois auparavant contre Fritz Sämisch à Pistyan. La réputation de sérieux de Jacob Aagaard risque d'en prendre un coup...

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

AAGAARD - Starting Out : Grünfeld

AAGAARD - Starting Out : Grünfeld

Pour ce dernier (?) volume de la série, Everyman a envoyé son auteur le plus intrépide à l'assaut du plus risqué des sujets. Doublement risqué, en fait - d'abord parce que la Grünfeld reste le plus acrobatique des débuts semi-fermés, ensuite parce que le sujet avait été remarquablement couvert il y a peu d'années par le jeune et très talentueux Jonathan Rowson dans Understanding the Grünfeld. Comme on pouvait s'y attendre, le MI danois s'est montré à la hauteur de sa tâche. On le retrouve ici tel qu'en lui-même, moins original que dans certains de ses autres ouvrages (la formule de la série ne s'y prête guère), mais sérieux, appliqué, et passablement abrupt dans ses jugements. Il nous offre un outil précieux pour débuter dans cette passionnante ouverture, moins riche mais plus simple et sans doute plus équilibré que le Rowson qui s'adressait surtout aux noirs. Un reproche pourtant : il est regrettable d'entamer un tel livre par une grosse ânerie : la partie fondatrice de l'ouverture n'est pas celle remportée par Grünfeld contre Alekhine à Vienne, mais une nulle beaucoup plus terne obtenue sept mois auparavant contre Fritz Sämisch à Pistyan. La réputation de sérieux de Jacob Aagaard risque d'en prendre un coup...