Middenspel

Best verkochte producten

Aanbiedingen

Bekeken producten

AAGAARD - Practical Chess Defence View larger

AAGAARD - Practical Chess Defence

0_1_2_16_5503

New product

Pour une fois, un livre avec un titre quasiment approprié. Juste deux lettres à changer : en fait, il aurait fallu l'appeler... Mais commençons plutôt par le commencement. Voici donc le nouvel opus-papier de Jacob Aagaard (il n'avait sévi dernièrement que dans la galette laser) qu'il n'est plus besoin de présenter : notre polygraphe danois, déjà détenteur du record du plus grand nombre de A dans un nom de famille (catégorie non-malgache), devrait bientôt conquérir celui du plus grand nombre d'ouvrages échiquéens publiés... sauf réaction rapide d'Eric Schiller, naturellement. Plus sérieusement, ce nouvel opus traite donc de l'art injustement négligé de la défense, ce qui suffit à le rendre intéressant (on a déjà eu l'occasion de signaler que le nombre d'ouvrages consacrés à la défense était sans commune mesure avec l'importance pratique du sujet). Il s'agit en fait essentiellement d'un recueil d'exercices (il y en a 200, répartis en quatre niveaux de difficulté, depuis ""pas trop balèze"" à ""franchement coton"") - une paire de chapitres d'intro (le premier sur les aspects psychologiques de la défense, le second sur les éléments techniques qui la fondent) pouvant servir de rappel utile, mais difficilement d'apprentissage pour ceux qui n'auraient jamais abordé le sujet (en raison de leur brièveté, et du fait que l'auteur a parfois tendance à choisir des exemples moyennement éclairants). Les exercices sont en revanche riches d'enseignement, et justifient certainement l'acquisition du livre - même si l'on retrouve au passage deux des agaçantes marottes de l'auteur : sa manie de vouloir en remontrer au reste de la planète échiquéenne (bon nombre d'exos sont du type ""l'annotateur Trucmuche s'est gouré et moi j'ai trouvé la réfutation"") et son goût un peu excessif pour la ""fiesta brava"" - j'entends par là pour les positions compliquées et les ressources spectaculaires, qui ne sont peut-être pas aussi ""pratiques"" que le titre ne promettait... Ce qui nous ramène au détail mentionné au début de la critique : Practical Chess Defence ? J'aurais plutôt dit Tactical Chess Defences...

More details

25,00 € tax incl.

More info

Pour une fois, un livre avec un titre quasiment approprié. Juste deux lettres à changer : en fait, il aurait fallu l'appeler... Mais commençons plutôt par le commencement. Voici donc le nouvel opus-papier de Jacob Aagaard (il n'avait sévi dernièrement que dans la galette laser) qu'il n'est plus besoin de présenter : notre polygraphe danois, déjà détenteur du record du plus grand nombre de A dans un nom de famille (catégorie non-malgache), devrait bientôt conquérir celui du plus grand nombre d'ouvrages échiquéens publiés... sauf réaction rapide d'Eric Schiller, naturellement. Plus sérieusement, ce nouvel opus traite donc de l'art injustement négligé de la défense, ce qui suffit à le rendre intéressant (on a déjà eu l'occasion de signaler que le nombre d'ouvrages consacrés à la défense était sans commune mesure avec l'importance pratique du sujet). Il s'agit en fait essentiellement d'un recueil d'exercices (il y en a 200, répartis en quatre niveaux de difficulté, depuis ""pas trop balèze"" à ""franchement coton"") - une paire de chapitres d'intro (le premier sur les aspects psychologiques de la défense, le second sur les éléments techniques qui la fondent) pouvant servir de rappel utile, mais difficilement d'apprentissage pour ceux qui n'auraient jamais abordé le sujet (en raison de leur brièveté, et du fait que l'auteur a parfois tendance à choisir des exemples moyennement éclairants). Les exercices sont en revanche riches d'enseignement, et justifient certainement l'acquisition du livre - même si l'on retrouve au passage deux des agaçantes marottes de l'auteur : sa manie de vouloir en remontrer au reste de la planète échiquéenne (bon nombre d'exos sont du type ""l'annotateur Trucmuche s'est gouré et moi j'ai trouvé la réfutation"") et son goût un peu excessif pour la ""fiesta brava"" - j'entends par là pour les positions compliquées et les ressources spectaculaires, qui ne sont peut-être pas aussi ""pratiques"" que le titre ne promettait... Ce qui nous ramène au détail mentionné au début de la critique : Practical Chess Defence ? J'aurais plutôt dit Tactical Chess Defences...

Recensies

Geen klantenbeoordelingen op het moment.

Schrijf uw recensie

AAGAARD - Practical Chess Defence

AAGAARD - Practical Chess Defence

Pour une fois, un livre avec un titre quasiment approprié. Juste deux lettres à changer : en fait, il aurait fallu l'appeler... Mais commençons plutôt par le commencement. Voici donc le nouvel opus-papier de Jacob Aagaard (il n'avait sévi dernièrement que dans la galette laser) qu'il n'est plus besoin de présenter : notre polygraphe danois, déjà détenteur du record du plus grand nombre de A dans un nom de famille (catégorie non-malgache), devrait bientôt conquérir celui du plus grand nombre d'ouvrages échiquéens publiés... sauf réaction rapide d'Eric Schiller, naturellement. Plus sérieusement, ce nouvel opus traite donc de l'art injustement négligé de la défense, ce qui suffit à le rendre intéressant (on a déjà eu l'occasion de signaler que le nombre d'ouvrages consacrés à la défense était sans commune mesure avec l'importance pratique du sujet). Il s'agit en fait essentiellement d'un recueil d'exercices (il y en a 200, répartis en quatre niveaux de difficulté, depuis ""pas trop balèze"" à ""franchement coton"") - une paire de chapitres d'intro (le premier sur les aspects psychologiques de la défense, le second sur les éléments techniques qui la fondent) pouvant servir de rappel utile, mais difficilement d'apprentissage pour ceux qui n'auraient jamais abordé le sujet (en raison de leur brièveté, et du fait que l'auteur a parfois tendance à choisir des exemples moyennement éclairants). Les exercices sont en revanche riches d'enseignement, et justifient certainement l'acquisition du livre - même si l'on retrouve au passage deux des agaçantes marottes de l'auteur : sa manie de vouloir en remontrer au reste de la planète échiquéenne (bon nombre d'exos sont du type ""l'annotateur Trucmuche s'est gouré et moi j'ai trouvé la réfutation"") et son goût un peu excessif pour la ""fiesta brava"" - j'entends par là pour les positions compliquées et les ressources spectaculaires, qui ne sont peut-être pas aussi ""pratiques"" que le titre ne promettait... Ce qui nous ramène au détail mentionné au début de la critique : Practical Chess Defence ? J'aurais plutôt dit Tactical Chess Defences...