Pièces Jeux d'échecs

Meilleures ventes

Déjà vus

Nos magasins

Nos magasins

La maison des échecs. Spécialiste en jeux de stratégie depuis 1981

Pièces Supreme Staunton ébène

I38639

New product

Ces superbes pièces de style Staunton méritent un point sur leur histoire : au 19e siècle, Londres est un centre important de la manufacture des pièces d'échecs. L'un des principaux tourneurs de bois et d'ivoire, John Jaques, a l'idée de transformer le design des pièces pour les rendre plus belles et plus fonctionnelles. C'est en 1849 que John Jaques et son associé Nathaniel Cook achèvent et déposent le modèle du jeu ' Staunton ' en hommage à Howard Staunton, un charismatique champion britannique et journaliste de l'époque. Une sorte de ' coup marketing ' avant l'heure.

Les pièces Staunton sont plus stables grâce à leur base élargie, et l'esthétique de l'ensemble des pièces est transformée : les tours deviennent des forteresses imprenables, la ligne des pions est affinée, la mitre des fous est simplifiée, l'on distingue mieux la couronne du roi, surmontée d'une croix, de celle de la dame avec sa collerette pointue. Et surtout, l'esthétique ultra-réaliste du Cavalier -qui évoque résolument le combat- s'inspire de la frise du Parthénon, chef-d'œuvre de la sculpture grecque classique réalisé au Ve siècle avant notre ère, conservé en grande partie au British Museum de Londres.

Les pièces Staunton connaissent un rapide succès et s'imposent jeu de compétition officiel en 1924. Depuis le modèle original de 1849, plusieurs variantes des pièces Staunton ont vu le jour et sont proposées aux joueurs d'échecs du monde entier, mais elles restent fidèles à l'esprit ' John Jaques ' d'origine.

Ces pièces Supreme Staunton sont plombées-feutrées et sculptées dans l'ébène, un bois précieux de grande densité, d'un noir profond. Au poli parfait, luisant et très lisse, il est finement pailleté de cristaux d'acide oxalique incrustés, ce qui lui donne, à la lumière, son aspect scintillant si singulier.

Elles conviendront à un échiquier de cases mesurant 55mm.

Plus de détails

340,00 € TTC

En savoir plus

Ces superbes pièces de style Staunton méritent un point sur leur histoire : au 19e siècle, Londres est un centre important de la manufacture des pièces d'échecs. L'un des principaux tourneurs de bois et d'ivoire, John Jaques, a l'idée de transformer le design des pièces pour les rendre plus belles et plus fonctionnelles. C'est en 1849 que John Jaques et son associé Nathaniel Cook achèvent et déposent le modèle du jeu ' Staunton ' en hommage à Howard Staunton, un charismatique champion britannique et journaliste de l'époque. Une sorte de ' coup marketing ' avant l'heure.

Les pièces Staunton sont plus stables grâce à leur base élargie, et l'esthétique de l'ensemble des pièces est transformée : les tours deviennent des forteresses imprenables, la ligne des pions est affinée, la mitre des fous est simplifiée, l'on distingue mieux la couronne du roi, surmontée d'une croix, de celle de la dame avec sa collerette pointue. Et surtout, l'esthétique ultra-réaliste du Cavalier -qui évoque résolument le combat- s'inspire de la frise du Parthénon, chef-d'œuvre de la sculpture grecque classique réalisé au Ve siècle avant notre ère, conservé en grande partie au British Museum de Londres.

Les pièces Staunton connaissent un rapide succès et s'imposent jeu de compétition officiel en 1924. Depuis le modèle original de 1849, plusieurs variantes des pièces Staunton ont vu le jour et sont proposées aux joueurs d'échecs du monde entier, mais elles restent fidèles à l'esprit ' John Jaques ' d'origine.

Ces pièces Supreme Staunton sont plombées-feutrées et sculptées dans l'ébène, un bois précieux de grande densité, d'un noir profond. Au poli parfait, luisant et très lisse, il est finement pailleté de cristaux d'acide oxalique incrustés, ce qui lui donne, à la lumière, son aspect scintillant si singulier.

Elles conviendront à un échiquier de cases mesurant 55mm.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Pièces Supreme Staunton ébène

Pièces Supreme Staunton ébène

Ces superbes pièces de style Staunton méritent un point sur leur histoire : au 19e siècle, Londres est un centre important de la manufacture des pièces d'échecs. L'un des principaux tourneurs de bois et d'ivoire, John Jaques, a l'idée de transformer le design des pièces pour les rendre plus belles et plus fonctionnelles. C'est en 1849 que John Jaques et son associé Nathaniel Cook achèvent et déposent le modèle du jeu ' Staunton ' en hommage à Howard Staunton, un charismatique champion britannique et journaliste de l'époque. Une sorte de ' coup marketing ' avant l'heure.

Les pièces Staunton sont plus stables grâce à leur base élargie, et l'esthétique de l'ensemble des pièces est transformée : les tours deviennent des forteresses imprenables, la ligne des pions est affinée, la mitre des fous est simplifiée, l'on distingue mieux la couronne du roi, surmontée d'une croix, de celle de la dame avec sa collerette pointue. Et surtout, l'esthétique ultra-réaliste du Cavalier -qui évoque résolument le combat- s'inspire de la frise du Parthénon, chef-d'œuvre de la sculpture grecque classique réalisé au Ve siècle avant notre ère, conservé en grande partie au British Museum de Londres.

Les pièces Staunton connaissent un rapide succès et s'imposent jeu de compétition officiel en 1924. Depuis le modèle original de 1849, plusieurs variantes des pièces Staunton ont vu le jour et sont proposées aux joueurs d'échecs du monde entier, mais elles restent fidèles à l'esprit ' John Jaques ' d'origine.

Ces pièces Supreme Staunton sont plombées-feutrées et sculptées dans l'ébène, un bois précieux de grande densité, d'un noir profond. Au poli parfait, luisant et très lisse, il est finement pailleté de cristaux d'acide oxalique incrustés, ce qui lui donne, à la lumière, son aspect scintillant si singulier.

Elles conviendront à un échiquier de cases mesurant 55mm.