Miscellaneous

Top sellers

Specials

Viewed products

DAMSKY - The Batsford Book of Chess Records View larger

DAMSKY - The Batsford Book of Chess Records

0_1_2_20_4790

New product

Un titre trompeur (comme d'habitude...) mais plutôt dans le sens réducteur : ce livre est en effet plus qu'un Guinness Book consacré aux échecs. Si l'on y trouve les habituelles catégories couillonnes (la plus longue partie, le roque le plus tardif, etc.), il contient surtout un inventaire de tous les faits (et individus) curieux et insolites de l'histoire du noble jeu - et il n'en manque pas, d'où les 300 pages de l'ouvrage... Reste seulement à espérer que la documentation échiquéenne de l'auteur soit plus sûre que sa documentation historique : au cours de ses digressions, il nous apprend ainsi que Souvorov battit ""tous les élèves de Napoléon qu'il eut à affronter"" (le seul dit ""élève"" que le général russe eut à affronter fut Masséna, qui lui mit une taule devant Zürich), nous rappelle l'histoire (souvent répétée, mais qui n'en est pas moins un pur bobard) de Hitler quittant la tribune des J.O. de Berlin pour protester contre les victoires de Jesse Owens, nous parle de la haine des autorités soviétiques pour Israël à propos de l'Olympiade de 1964 (les rapports entre les deux pays ne s'aigrirent vraiment qu'après la guerre des Six Jours) et affuble quelques joueurs d'une nationalité ""austro-hongroise"" qui n'exista jamais (l'Autriche et la Hongrie étant toujours restés deux royaumes séparés, simplement unis sous l'égide d'un empereur unique - par là-même le seul véritable ""austro-hongrois""). Bon, d'accord, je pinaille : si ce bouquin ne vaut pas - et de loin - le Human Comedy of Chess de Hans Ree, il aura quand même de quoi amuser un moment le curieux. Quand aux érudits, ils pourront toujours se divertir à faire la chasse aux erreurs.

More details

32,90 € tax incl.

Add to wishlist

More info

Un titre trompeur (comme d'habitude...) mais plutôt dans le sens réducteur : ce livre est en effet plus qu'un Guinness Book consacré aux échecs. Si l'on y trouve les habituelles catégories couillonnes (la plus longue partie, le roque le plus tardif, etc.), il contient surtout un inventaire de tous les faits (et individus) curieux et insolites de l'histoire du noble jeu - et il n'en manque pas, d'où les 300 pages de l'ouvrage... Reste seulement à espérer que la documentation échiquéenne de l'auteur soit plus sûre que sa documentation historique : au cours de ses digressions, il nous apprend ainsi que Souvorov battit ""tous les élèves de Napoléon qu'il eut à affronter"" (le seul dit ""élève"" que le général russe eut à affronter fut Masséna, qui lui mit une taule devant Zürich), nous rappelle l'histoire (souvent répétée, mais qui n'en est pas moins un pur bobard) de Hitler quittant la tribune des J.O. de Berlin pour protester contre les victoires de Jesse Owens, nous parle de la haine des autorités soviétiques pour Israël à propos de l'Olympiade de 1964 (les rapports entre les deux pays ne s'aigrirent vraiment qu'après la guerre des Six Jours) et affuble quelques joueurs d'une nationalité ""austro-hongroise"" qui n'exista jamais (l'Autriche et la Hongrie étant toujours restés deux royaumes séparés, simplement unis sous l'égide d'un empereur unique - par là-même le seul véritable ""austro-hongrois""). Bon, d'accord, je pinaille : si ce bouquin ne vaut pas - et de loin - le Human Comedy of Chess de Hans Ree, il aura quand même de quoi amuser un moment le curieux. Quand aux érudits, ils pourront toujours se divertir à faire la chasse aux erreurs.

Reviews

No customer reviews for the moment.

Write a review

DAMSKY - The Batsford Book of Chess Records

DAMSKY - The Batsford Book of Chess Records

Un titre trompeur (comme d'habitude...) mais plutôt dans le sens réducteur : ce livre est en effet plus qu'un Guinness Book consacré aux échecs. Si l'on y trouve les habituelles catégories couillonnes (la plus longue partie, le roque le plus tardif, etc.), il contient surtout un inventaire de tous les faits (et individus) curieux et insolites de l'histoire du noble jeu - et il n'en manque pas, d'où les 300 pages de l'ouvrage... Reste seulement à espérer que la documentation échiquéenne de l'auteur soit plus sûre que sa documentation historique : au cours de ses digressions, il nous apprend ainsi que Souvorov battit ""tous les élèves de Napoléon qu'il eut à affronter"" (le seul dit ""élève"" que le général russe eut à affronter fut Masséna, qui lui mit une taule devant Zürich), nous rappelle l'histoire (souvent répétée, mais qui n'en est pas moins un pur bobard) de Hitler quittant la tribune des J.O. de Berlin pour protester contre les victoires de Jesse Owens, nous parle de la haine des autorités soviétiques pour Israël à propos de l'Olympiade de 1964 (les rapports entre les deux pays ne s'aigrirent vraiment qu'après la guerre des Six Jours) et affuble quelques joueurs d'une nationalité ""austro-hongroise"" qui n'exista jamais (l'Autriche et la Hongrie étant toujours restés deux royaumes séparés, simplement unis sous l'égide d'un empereur unique - par là-même le seul véritable ""austro-hongrois""). Bon, d'accord, je pinaille : si ce bouquin ne vaut pas - et de loin - le Human Comedy of Chess de Hans Ree, il aura quand même de quoi amuser un moment le curieux. Quand aux érudits, ils pourront toujours se divertir à faire la chasse aux erreurs.