Chess magazines

Top sellers

Viewed products

Sale! Informateur des échecs n°95 View larger

Informateur des échecs n°95

0_1_2_24_5268

New product

Ne réglez pas votre écran, c'est vraiment sa couleur... A part ça, le schmilblick en-dessous du numéro est là pour nous rappeler que nous fêtons le quarantième anniversaire de l'institution youg... euh, pardon, serbo-monténégrine. Ou serbe tout court, je n'ai pas suivi les derniers développements. Comme le temps passe, tout de même - rendez-vous compte : Petrosian était champion du monde (oui, ils avaient des vrais champions du monde en ce temps là), les français s'illustraient aux championnats du monde de ski (à Portillo, au Chili), Roland Garros était réservé aux joueurs amateurs, la coupe du monde de foot s'achevait en pétaudière à Londres (tandis que la prochaine s'achèvera en pétaudière à Berlin), les américains s'embourbaient dans une guerre absurde à des milliers de kilomètres de chez eux, la télévision française (récemment portée à deux chaînes) brillait par sa médiocrité... Ah, que de progrès accomplis par l'humanité durant ces quarante années ! Par bonheur, l'Informateur, lui, ne change pas - sauf bien sûr le fait d'être devenu trisannuel. Indispensable, comme toujours.

More details

14,10 € tax incl.

-50%

28,20 € tax incl.

Add to wishlist

More info

Ne réglez pas votre écran, c'est vraiment sa couleur... A part ça, le schmilblick en-dessous du numéro est là pour nous rappeler que nous fêtons le quarantième anniversaire de l'institution youg... euh, pardon, serbo-monténégrine. Ou serbe tout court, je n'ai pas suivi les derniers développements. Comme le temps passe, tout de même - rendez-vous compte : Petrosian était champion du monde (oui, ils avaient des vrais champions du monde en ce temps là), les français s'illustraient aux championnats du monde de ski (à Portillo, au Chili), Roland Garros était réservé aux joueurs amateurs, la coupe du monde de foot s'achevait en pétaudière à Londres (tandis que la prochaine s'achèvera en pétaudière à Berlin), les américains s'embourbaient dans une guerre absurde à des milliers de kilomètres de chez eux, la télévision française (récemment portée à deux chaînes) brillait par sa médiocrité... Ah, que de progrès accomplis par l'humanité durant ces quarante années ! Par bonheur, l'Informateur, lui, ne change pas - sauf bien sûr le fait d'être devenu trisannuel. Indispensable, comme toujours.

Reviews

No customer reviews for the moment.

Write a review

Informateur des échecs n°95

Informateur des échecs n°95

Ne réglez pas votre écran, c'est vraiment sa couleur... A part ça, le schmilblick en-dessous du numéro est là pour nous rappeler que nous fêtons le quarantième anniversaire de l'institution youg... euh, pardon, serbo-monténégrine. Ou serbe tout court, je n'ai pas suivi les derniers développements. Comme le temps passe, tout de même - rendez-vous compte : Petrosian était champion du monde (oui, ils avaient des vrais champions du monde en ce temps là), les français s'illustraient aux championnats du monde de ski (à Portillo, au Chili), Roland Garros était réservé aux joueurs amateurs, la coupe du monde de foot s'achevait en pétaudière à Londres (tandis que la prochaine s'achèvera en pétaudière à Berlin), les américains s'embourbaient dans une guerre absurde à des milliers de kilomètres de chez eux, la télévision française (récemment portée à deux chaînes) brillait par sa médiocrité... Ah, que de progrès accomplis par l'humanité durant ces quarante années ! Par bonheur, l'Informateur, lui, ne change pas - sauf bien sûr le fait d'être devenu trisannuel. Indispensable, comme toujours.